BLÜ

COMME OCÉAN

De New York à Sandy Hook : un environnement contrastant

1 commentaire

Après les bains de foules et le bruit de New York, nous voici à Sandy Hook, New Jersey, où la tranquillité règne en maître.

New York sur l’eau ou sur la terre, c’est à l’avenant. Trafic incessant de cargos, de barges et de traversiers. Hélicoptères sillonnant le ciel qui veillent aux dangers. Présence de la NYDP maritime, armée, accompagnant les traversiers, etc. A-t-on vraiment traversé le Port de New York, l’un des plus achalandés et surveillés au monde ? On se pince car on a de la difficulté à y croire.

Au sortir du port, à l’horizon, le pont Verrazano[1] et la grandeur de la mer. Le silence se fait de plus en plus perceptible. Nous naviguons un modeste 24 NM pour atteindre Sandy Hook, un mouillage protégé par un brise-lame. C’est paisible, ça sent la mer et nous aimons ça.

Vidéos : Mme Liberté surveillée et Pont Verrazano

[1] Le pont Verrazano est le plus long pont suspendu au monde avec une travée centrale de 4 260 pieds.

Auteur : Marlène

Professionnelle en relations publiques et passionnée de voile.

Une réflexion sur “De New York à Sandy Hook : un environnement contrastant

  1. Bravo ! et la météo qui semble encore belle pour plusieurs jours.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s