BLÜ

COMME OCÉAN

Conception Island et Clarence Town, Long Island : des oasis de paix

Poster un commentaire

Partis de Stocking Island après avoir effectué notre approvisionnement en nourriture et en diesel à Georgetown, nous avons profité d’une belle fenêtre météo pour atteindre l’île de Conception.

Que dire de cette île inhabitée ? C’est un autre oasis sauvage des Bahamas, entouré par cette eau incroyablement cristalline et chaude.

Après la baignade, le 5 à 7 sur BLÜ dans un environnement idyllique fait partie de mes coups de cœur.

Clarence Town, Long Island

Nous avons quitté ce paradis le lendemain afin de poursuivre notre route. Nous sommes actuellement à Clarence Town, Long Island, à la marina Flying Fish. Cette marina, rénovée récemment, possède de belles installations, dont une piscine surplombant l’Atlantique. Wow ! Nous y resterons quelques jours en raison d’un coup de vent qui débute aujourd’hui… le quatrième en six semaines ! Selon les prévisions, il sera de courte durée. Lorsque la mer se calmera, nous mettrons le cap vers l’île de Mayaguana (120 NM), puis Turks & Caïcos (50 NM).

Ces escales nous permettent de cheminer vers les Caraïbes et de voir du pays dans des endroits moins fréquentés, dont Long Island. Les deux versants de cette île sont très différents. D’un côté, les plages de sable fin que nous n’avons pu visiter et du côté Atlantique, les nombreux pics rocheux sur lesquels les vagues déferlent.

Long Island a une réputation « d’île verte » car elle a fait de l’agriculture une de ses priorités, ce qui est unique aux Bahamas. À Clarence Town, aux abords du quai du Gouvernement, on y vend des fruits et des légumes de saison… le comptoir affichait fermé le jour de notre visite. Demain, nous y retournerons !

L’île est aussi reconnue pour les activités de pêche (bonefishing). D’ailleurs, le jour de notre arrivée, il fallait voir les pêcheurs exhiber leurs prises, nettoyer et fileter les poissons. Spectaculaire aussi, la façon dont ils ont « recyclé » les restes, au bénéfice de requins impatients rodant en bas du quai. Leur odorat a flairé la chair poissonneuse bien fraîche. Inutile de vous dire que ça n’était pas le moment de tomber à l’eau !

Le lendemain, nous avons visité les alentours de Clarence Town, résolument authentique. Plusieurs maisons sont abandonnées et placardées, sûrement à la suite des tempêtes et des ouragans. Deux petites églises constituent la signature très visible de cette île : l’église catholique Saints Pierre et Paul et l’église anglicane Saint-Paul. Ces églises ont été conçues par le Frère Jérôme, converti au catholicisme. Arrivé aux Bahamas en 1908, il a rebâti ces églises en pierres, autrefois de bois, afin de les protéger des ouragans. Nul doute que sa formation en architecture a laissé un héritage durable à l’Île. Lors de notre randonnée, les fidèles chantaient la messe… du parvis, nous préférions admirer le panorama.

En voile, nous avons le privilège de visiter des îles inatteignables autrement. Aux Bahamas, chaque île est un oasis de paix que nous avons peine à quitter. Long Island mérite que l’on s’y attarde et nous y retournerons sûrement lors d’un prochain séjour dans les Bahamas.

Auteur : Marlène

Professionnelle en relations publiques et passionnée de voile.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s