BLÜ

COMME OCÉAN

La baie de Chesapeake : conditions changeantes et slalom

2 Commentaires

C’est par le C & D canal que nous avons accédé à la baie de Chesapeake, soit par la partie nord. Cette baie qui s’étend sur quelque 200 milles du nord au sud, est le plus grand estuaire des États-Unis. L’eau douce de plus de 150 rivières, ruisseaux et criques se mélange à l’eau salée de l’océan Atlantique. Cette eau saumâtre dont le degré de salinité est plus bas au nord, confère des conditions aquatiques idéales au crabe bleu.

Sur sa côte ouest, la baie de Chesapeake compte les villes bien connues de Baltimore, d’Annapolis et, plus au sud, d’Hampton. Annapolis, que nous avons atteinte hier après 48 NM de navigation, porte la renommée de mecque de la voile.

Conditions contrastées et flotteurs sous surveillance

Notre parcours s’est déroulé dans des conditions contrastées, variant entre peu de vent et vent régulier à 15 nœuds. Enfin, le capitaine hisse les voiles et on avance… en silence. Il est toutefois essentiel de bien regarder en avant afin d’éviter les nombreux flotteurs de cages à crabes, parfois empiétant dans le chenal commercial ! Ce fut donc de la voile en slalom mais on finit par s’y habituer.

Sur le dernier tiers du parcours, la situation change. Le vent forcit. L’anémomètre indique 20 nœuds soutenus avec des rafales à 25 nœuds, jumelées à une houle de 3 à 5 pieds par le travers. BLÜ roule et tape pendant un bon moment. Les flotteurs nous narguent en se dandinant dans les vagues. En plus, ils ont le culot de se montrer au dernier moment !

Calme à l’horizon à l’approche d’un pont impressionnant

C’est à l’approche du pont William Preston Lane, Jr. Memorial qu’une mer plus calme se fait sentir. Ce pont double en acier qui traverse la baie d’est en ouest est impressionnant. Il est constitué de poutres cantilever[1] à deux tours, d’un pont en arc et d’un pont suspendu. Sa longueur est de 4,3 milles. Déjà, de loin, on sentait sa présence. En s’y approchant, on se sent tout petit. En le traversant, on l’observe sous tous ses angles.

Six milles plus loin, nous étions enfin arrivés à Annapolis, la mecque de la voile !

[1] Un pont cantilever (de l’anglais pour « porte-à-faux ») est un pont dont le tablier est constitué de poutres construites en porte-à-faux (ou, autrement dit, « en console » ou bien « par encorbellements successifs »).

Auteur : Marlène

Professionnelle en relations publiques et passionnée de voile.

2 réflexions sur “La baie de Chesapeake : conditions changeantes et slalom

  1. Le crabe bleu c’est délicieux. Profitez-en si vous le pouvez.

    J'aime

  2. Ça doit être formidable d’arriver à Annapolis en voilier ! Bravo !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s