BLÜ

COMME OCÉAN

St. Marys, GA : une ville qui aime la visite et qui s’organise pour en avoir

Poster un commentaire

Une navigation de 140 milles sans histoire et sans voile – très peu de vent – nous a menés à St. Marys, GA. Au départ, à l’Inlet Port Royal, nous avons croisé quatre voiliers, dont un de Saint-John, N.-B., qui nous a invités à joindre la flotille. On reconnaît bien l’amabilité proverbiale des plaisanciers !

L’Intracoastal Waterway en Georgie est reconnu comme peu profond. Si nous l’avions emprunté, nous aurions ajouté 60 milles à notre parcours et 4 jours de navigation. Nous avons donc profité de la bonne fenêtre météo de lundi.

Les navigateurs ne craignent pas la mer mais plutôt certains inlets, en raison de leur approche. D’ailleurs, l’éditeur du Waterway Guide déconseille plusieurs inlets et émet de sérieuses réserves pour d’autres. Ce sont de véritables entonnoirs dans lesquels les vents de travers et les courants créent une forte houle. Ils sont bordés de hauts fonds et de piliers submergés, ainsi que de toutes sortes de vestiges et d’infrastructures maritimes. Vous aurez une idée de la navigation, l’inlet St. Marys, par lequel nous sommes arrivés, considéré comme le plus sécuritaire, par cette vidéo.

St. Marys, GA, l’accueillante

St. Marys est retirée des grands centres, à une trentaine de milles de la Floride. N’empêche, elle est affectionnée des touristes, venus par la mer ou par la terre. Comme a déjà dit Joël Le Bigot, « Quand on veut de la visite, on s’organise pour en avoir[1] ». St. Marys possède ce quelque chose de spécial. Elle a mis en place des mesures originales, orientées pour faire sentir aux visiteurs qu’ils sont les bienvenus.

À chaque année, un comité organise le St. Marys’ Boater’s Thanksgiving avec l’aide de bénévoles. Les agapes débutent le lundi et durent toute la semaine !

De nombreuses activités ont lieu : plusieurs 5 à 7, dont celui de cet après-midi aux huîtres, la dinde et le jambon le jeudi. Les plaisanciers apportent des plats d’accompagnement à partager. Le lendemain, un petit-déjeuner de crêpes est offert pour un prix dérisoire. Les résidents offrent un service de navette pour les emplettes à l’épicerie, à la quincaillerie, etc. Le WiFi est gratuit au Seagle’s hôtel et à d’autres endroits, tout comme le dinghy dock.

St. Marys est vraiment spéciale, en plus d’être accueillante et authentique, elle sait recevoir et festoyer avec les visiteurs. Merci au Comité organisateur et aux nombreux bénévoles qui ont mis la main à la pâte.

[1] Joël Le Bigot avait émis ce commentaire en raison de différentes mesures restrictives sur le stationnement au centre-ville et dans certains arrondissements de Montréal.

Auteur : Marlène

Professionnelle en relations publiques et passionnée de voile.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s