BLÜ

COMME OCÉAN

La Floride : « The Sunshine State »

2 Commentaires

Les paysages désertiques, les marais et les dunes de sable qui ont accompagné notre quotidien font place, petit à petit, à un environnement plus urbain en entrant en Floride. Nous commençons à enlever des couches de protection car la chaleur est bien installée… et nous en sommes très heureux. The Sunshine State, la devise de la Floride n’est vraiment pas exagérée !

Dès Jacksonville, sur la rivière St. Johns, ainsi que le long du Palm Valley Cut, se succèdent des rangées de maisons et de condominiums luxueux avec quais privés. Une vingtaine de milles plus loin, nous approchons de St. Augustine. Nous remarquons d’abord l’élégant Pont des Lions avec ses quatre tourelles, qu’on doit d’ailleurs faire ouvrir, ainsi que le Fort Castillo de San Marcos.

Bien avant que la Floride ne devienne partie intégrante des États-Unis, les explorateurs espagnols, anglais et français se sont âprement disputés le contrôle du territoire. Située au nord-est de la Floride, la ville de St. Augustine a vu le premier explorateur européen, Juan Ponce de León, y accoster en 1513. C’est la plus ancienne ville des États-Unis, fondée en 1565 par les Espagnols, soit l’amiral Pedro Menéndez de Avilés. L’héritage de l’occupation espagnole est d’ailleurs omniprésent à St. Augustine qui demeure à l’échelle humaine.

Nous y restons une semaine pour un arrêt technique. C’est une ville agréable à visiter et dont les commodités sont à proximité à pied. En passant, marcher nous fait du bien, même si nous ressentons un léger roulis. Ce ne sont pas les marinas qui manquent et la municipalité a aménagé trois grands secteurs de moorings en plein centre-ville.

En arrivant en Floride, vous pouvez sûrement imaginer que la ruralité, et l’état d’esprit qui vient avec, s’estompe pas mal. Il en va ainsi dans toutes les villes du monde le moindrement urbanisée et où les touristes abondent. La côte Atlantique de la Floride n’y échappe pas avec son lot de visiteurs venus y chercher le soleil et la chaleur. Il n’en demeure pas moins que les gens sont aimables et que nous trouvons tout ce dont nous avons besoin, notamment pour l’entretien et les ajustements que nous devons apporter au voilier.

Retour sur St. Marys, GA

Je m’en voudrais de ne pas revenir sur les festivités du Thanksgiving à St. Marys. Nous avons fait la connaissance de nombreux plaisanciers venus du Canada et de la côte Est américaine, ainsi que d’autres navigateurs qui ont traversé l’Atlantique. Plusieurs se dirigent vers les Bahamas, les îles des Caraïbes et certains vers des contrés plus lointaines.

Nous gardons un excellent souvenir de notre séjour à St. Marys et de l’affabilité des résidents. Sans oublier Paul McDonald qui nous a aimablement accompagnés en voiture pour effectuer nos emplettes, ainsi que son épouse Poly.

Auteur : Marlène

Professionnelle en relations publiques et passionnée de voile.

2 réflexions sur “La Floride : « The Sunshine State »

  1. Chère Marlène, Sans le savoir on se rapproche….je suis présentement en vacances en Floride à Fort Lauderdale! Cette année, mes vacances de novembre se passent « At the sun shine state ». Bonne journée et bonne navigation. A bientôt! XX

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s