BLÜ

COMME OCÉAN

Virgin Gorda, par la terre

3 Commentaires

D’une beauté incomparable, l’île de Virgin Gorda se doit d’être explorée, tant par la mer que par la terre. Nous avons eu le privilège d’une visite guidée de l’île toute une journée en compagnie de Vincent, le fils de nos amis, Anne-Marie et Daniel que nous recevions récemment sur BLÜ. Vincent vit et travaille à Virgin Gorda et en connaît tous les recoins.

Un peu d’histoire

Christophe Colomb a découvert Virgin Gorda en 1493 lors de son deuxième voyage. L’histoire raconte qu’il aurait nommé l’île « Fat Virgin » alors qu’il percevait à l’horizon la silhouette d’une « grosse femme » couchée sur le côté. Reflet de l’époque ou non, ces paroles sont rapportées dans tous les ouvrages racontant les voyages de Colomb.

L’île est la troisième plus importante en superficie après Tortola et Anegada et la deuxième plus peuplée avec 4 000 âmes qui y vivent. D’une longueur de 10 milles, ses plus hauts sommets sont situés au nord et au centre de l’île et offrent une vue imprenable : un relief souvent verdoyant et parfois aride, des plages et des bancs de coraux où les vagues se cassent avec fracas, sans oublier l’horizon vers le large où le bleu turquoise devient graduellement bleu outremer.

Une journée inoubliable

Notre visite a débuté en grand alors que Vincent vient nous chercher avec son pick-up à Gun Creek. Le ton est donné lorsqu’il fait grimper son véhicule dans une rue étroite et tortueuse nous menant à un « arrêt obligé ». De là, nous avons une vue imprenable sur Gorda Sound d’un côté et de l’autre, la mer au large. Le second arrêt, toujours en hauteur, est tout aussi impressionnant alors que nous sommes ébahis par Soldier Bay et Savannah Bay – une magnifique plage sauvage de sable blanc – ainsi qu’une partie de Spanish Town, la principale ville de Virgin Gorda. De la terrasse aménagée, à quelques pas, on ne peut manquer les énormes cactus qui trônent à flanc de montagne.

La visite se poursuit à la mine désaffectée de Cooper, devenue un parc national en 2003. Ce sont les amérindiens qui, dans les années 1400, ont été les premiers à creuser des tunnels afin d’exploiter le cuivre. Par la suite, une mine a été construite et fut en opération de 1835 à 1862. Dans les années 1970, la mine a définitivement cessé ses activités. Aujourd’hui, les ruines sont bien visibles, particulièrement la cheminée de l’ancienne bouilloire à vapeur.

Après ces arrêts, la chaleur se faisait de plus en plus sentir… mais aucune plainte ne fut formulée ! Quoi de mieux que d’aller se rafraîchir à The Baths, l’attraction #1 – et avec raison – de Virgin Gorda. The Baths est aussi accessible par la mer. Ce fut une petite escalade à travers de très gros rochers de granit s’empilant et se côtoyant parfaitement les uns aux autres. Ce dédale de rochers et de passages très étroits sont parfois reliés par des cordes, des escaliers et des petits ponts. Quelques acrobaties plus loin, nous avons abouti à une petite plage de sable blanc où la baignade fut divine. Quiconque visite les BVI, The Baths constitue un MUST.

Au sortir de cette excursion, l’appétit a fini par se creuser et une autre belle surprise nous attendait. Nous avons repris une route toute en hauteur, traversant plusieurs baies, les unes plus belles que les autres, afin d’aller nous sustenter chez Hog Heaven. Ce restaurant-bar niché dans la montagne offre une vue époustouflante sur le Gorda Sound ; nous y avons même aperçu l’île d’Anegada au loin. Hog Heaven est un restaurant convivial où on peut manger à l’extérieur de délicieuses côtes levées et des grillades de toutes sortes.

Ensuite, c’est la superbe plage de Savannah qui a fait notre plaisir. Nous l’avions certes aperçu des hauteurs en début de journée. Mais là, nous l’avions presque toute pour nous. Peu fréquentée, cette plage de sable blanc et fin invite immédiatement à la baignade. L’eau était chaude et limpide… ce fut difficile d’en sortir.

La journée s’est terminée par un 5 à 7 chez Coco Maya, un resto-bar branché de Virgin Gorda. Pour certains, ce fut l’occasion de se rafraîchir avec un pain killer, un cocktail-spécialité des BVI composé de rhum brun, jus d’orange et d’ananas, crème de coco, le tout saupoudré de cannelle.

Je ne saurais terminer cette nouvelle en remerciant Vincent qui nous a fait découvrir les attraits de Virgin Gorda. Cette journée « sur terre » nous a offert d’autres points de vue de l’île qui méritent vraiment que l’on s’y attarde.

Quelques mots sur le Gorda Sound

Le Gorda Sound est une grande étendue de mer qui offre une excellente protection aux plaisanciers. Il est bordé non seulement par Virgin Gorda mais aussi par plusieurs baies et récifs de corail, ainsi que de petites îles, dont certaines sont privées : Bitter End, Moskito, Prickly Pear, Saba Rock, Biras Creek, Leverick Bay, etc. On y retrouve plusieurs marinas, complexes hôteliers et villas très bien intégrés au paysage, restaurants et boutiques.

Le Gorda Sound est un paradis pour les amoureux de voile, kitesurfing, snorkling, etc. Les courses de voiliers et régates y sont monnaie courante et attirent de grands voiliers à travers le monde. Certains de ces voiliers qui font plus de 50 mètres de long ont d’ailleurs élu domicile dans le Gorda Sound.

Auteur : Marlène

Professionnelle en relations publiques et passionnée de voile.

3 réflexions sur “Virgin Gorda, par la terre

  1. Très belle rédaction, ça donne le goût de vous rejoindre. Profitez-en à pleins. Petite correction afin de démontrer que j’ai lu attentivement le texte  » Christophe Colomb a surement découvert l’île en 1493 « . Ciao!

    J'aime

  2. Take care of yourself

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s