BLÜ

COMME OCÉAN

CAP SUR LA RPUBLIQUE DOMINICAINE

3 Commentaires

CAP SUR LA RÉPUBLIQUE DOMINICAINE
Nous avons quitté South Side Marina, Providenciales (T&C) jeudi midi et avons traversé le banc des Turks en deux étapes. Big Sand Cay a constitué notre dernier stop aux îles Turks-et-Caïcos où nous avons passé la dernière nuit. Ce midi, nous sommes donc prêts à traverser vers la République Dominicaine, Ocean World. Notre navigation devrait être d’environ 18 heures. La fenêtre météo est très bonne. Nous aurons l’Alizé par le travers, 10 et 17 noeuds avec des pointes à 19 et des vagues allant jusqu’à 4,5 pieds, idéal pour notre et la navigation à voile… enfin ! Nous avons remplacé notre génois 135 % par notre foc 100 % ce matin. On devra quand même faire ronronner le moteur afin de maintenir nos batteries en bonne condition, le pilote automatique étant un peu énergivore.

Quelques mots sur le banc des Caïcos
Tous les bancs ne se ressemblent pas ! Alors que nous avons traversé le banc des Bahamas de Bimini, en direction de Nassau sur pilote automatique une bonne partie de la nuit, sans nous inquiéter des coraux, il n’en est rien en ce qui concerne le banc des Caïcos. Quoique le GPS (Raymarine) indique les zones de coraux approximatives, on ne peut s’y fier. D’ailleurs, tous les guides insistent sur le fait qu’il faut le traverser à vue, peu importe les cartes en main. Bien qu’au début nous ayons traversé une zone sans coraux, une vigie permanente s’imposait pour le reste de la traversée. Le banc des Turks compte beaucoup de lignes et de poches de coraux à contourner, dont plusieurs à fleur d’eau. À quelques reprises, certaines lignes de coraux étaient carrément en fer à cheval et il a fallu les contourner pour reprendre notre route. Par un vent d’environ 12 noeuds de face, il fallait tout de même bien s’agripper sur les haubans lorsque les vagues courtes arrivaient.
J’ai effectué la vigie alors que Paul était à la barre. Ce fut une belle expérience qui a requis beaucoup d’attention et une acuité visuelle sans faille. J’ai terminé la journée bien bronzée et les jambes parsemées de cristaux de sel ! Ce fut un très bon travail d’équipe.
L’idéal est de traverser le banc d’un coup mais comme nous sommes partis de la marina vers midi (marée haute oblige), il restait 15 MN à 17 heures. La visibilité n’étant plus assez bonne, nous avons donc jeté l’ancre sur le banc et y avons passé la nuit… à nous faire rouler. Rien de dangereux mais plutôt inconfortable. Le lendemain, nous avons repris la route (35 MN) et sommes arrivés à Big Sand Cay. Cette île, dont la plage est immaculée, fait partie d’une réserve et nous ne pouvons y débarquer.
La traversée s’annonce donc très belle et nous avons hâte de franchir cette autre étape afin d’arriver dans les Caraïbes et de voir de nouveaux paysages : montagnes, profondeur des eaux, facilité et choix de ravitaillement.
Ce message est envoyé par Radio Amateur; ici pas de couverture cellulaire et évidemment pas de WiFi. À bientôt !
p.s. : photos et vidéos suivront dans un autre billet.

Auteur : Marlène

Professionnelle en relations publiques et passionnée de voile.

3 réflexions sur “CAP SUR LA RPUBLIQUE DOMINICAINE

  1. Salut les jeunes! J’attends votre appel… Luc

    J'aime

  2. Aile Bienvenue République Dominicaine
    Je Milady qui m’a parlé de vous étiez Luc Baribeau.

    J'aime

  3. On attend avec impatience des photos d’une sirène bronzée avec des cristaux sur le corps !
    Bravo pour le travail d’équipe, la confiance et la coordination que ça exige!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s