BLÜ

COMME OCÉAN

Pompano, Puerto Patillas et Ponce

4 Commentaires

Le premier s’est détaché de l’hameçon, le deuxième et le troisième ont coupé le fil de pêche et se sont sauvés avec l’hameçon dans la bouche et le quatrième, un beau pompano, sera dans notre assiette ce soir !

Une belle prise du capitaine alors que nous filions cet après-midi depuis Ponce vers Puerto Patillas.

Ce pompano mesure 16 pouces et pèse environ 2 kg. Selon notre livre de référence, sa valeur nutritive se classe parmi les meilleures. Sa chair est ferme, blanche et riche. Nous lui ferons honneur en l’assaisonnant comme il se doit et en le faisant cuire au BBQ.

Pour se régaler, quoi de mieux que l’ancrage dans la petite baie de Puerto Patillas, protégée par un grand récif de corail qui coupe la vague ? Ce petit hameau de pêcheur est tout simple, calme et bordé de palmiers. Quelques voiliers y sont ancrés, il fait beau et c’est la paix.

Ponce… la ville tranquille

Hier, nous avions hâte de faire une virée à Ponce, ville historique et la deuxième en importance à Puerto Rico après San Juan, afin de prendre un bain de foule. Au cœur de la ville, en plein Las Delicias Plaza, c’était très calme. Sur la rue piétonne, certains magasins fermaient boutique en ce début de week-end. N’empêche, cette ville tranquille possède de beaux atouts. Le Parque de Bombas ne passe pas inaperçu. Ce bâtiment rouge et noir, construit en 1883 a connu plusieurs vies. Il a déjà abrité le pavillon de l’agriculture et industriel lors d’une exposition pour ensuite être converti en caserne de pompier. Aujourd’hui, c’est un musée qui retrace les faits marquants des pompiers de Ponce. La plupart des autres bâtiments sont de style art déco, peints de couleurs pastel comme l’hôtel de ville et la cathédrale Notre-Dame-de-la-Guadeloupe.

De retour à la marina, le contraste était frappant sur le boardwalk. Le stationnement très achalandé, la musique à plein la caisse, les snack-bars et les restaurants occupés, les amoureux qui se promenaient main dans la main et les familles qui prenaient du bon temps. Il y avait de l’animation, de la bonne humeur et de l’ambiance. En cette fin de journée de vendredi, il semble que les citadins aient fui la ville pour venir admirer la mer et photographier les voiliers à la marina de Ponce.

Quelle chance nous avons de vivre dans un tel environnement et de mener cette vie depuis plus de quatre mois !

Auteur : Marlène

Professionnelle en relations publiques et passionnée de voile.

4 réflexions sur “Pompano, Puerto Patillas et Ponce

  1. Bonjour Marlene,

    Comme je peux le lire, votre périple se déroule très bien. Profitez bien de ces moments si précieux

    Michel

    J'aime

  2. Profitez de ce climat tropical dans notre Caraïbes et sera toujours dire bon voyage.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s