BLÜ

COMME OCÉAN

L’ARCHIPEL DES GRENADINES : UN MUST

Poster un commentaire

Nous sommes actuellement à Saint-Vincent sur un mooring à la Blue Lagoon Marina & Hotel dans la baie de Callaquia sur la pointe sud de l’île. Cette marina est une belle découverte considérant les mouillages qui n’ont pas toujours une bonne réputation sur cette île (vol de dinghy et autres). De surcroît, les baies sont généralement profondes, ce qui n’est pas idéal comme ancrage. Dans cette marina à « échelle humaine », tout est coquet et bien organisé. Elle sert de base à quelques agences de location de style charter, sans souffrir d’un trop-plein d’achalandage comme dans certains autres endroits des Caraïbes. De plus, nous profitons des douches, de la piscine, de plusieurs restaurants et d’un dépanneur bien approvisionné, et… le WiFi.

Avant de joindre Saint-Vincent, nous avons retrouvé avec grand plaisir l’archipel des Grenadines, une région paradisiaque (vidéo de navigation). Notre coup de cœur demeure Bequia et les Tobago Cays que nous avons fait découvrir à nos amis, Anne et Claude, qui ont séjourné sur BLÜ pendant une dizaine de jours.

Bequia : accueillante et bien organisée
L’île de Bequia est toujours aussi accueillante et bien organisée pour les plaisanciers en termes d’approvisionnement et de services « à domicile » comme l’achat de langoustes vivantes et de glaçons, la buanderie, etc. Le mouillage dans Admiralty Bay est vaste et bien qu’il y ait de nombreux voiliers, il demeure toujours agréable car nous pouvons y préserver notre intimité. Dès que le soleil tape trop fort, la baignade autour du voilier est toujours plaisante et rafraîchissante … Il n’y a pas de meilleure piscine.

Sur terre, les travaux de reconstruction du sentier qui contourne une partie de la baie ont finalement été complétés! Nous avons pu nous y promener et faire la tournée des différents restaurants à partir du Jack’s Beach Bar jusqu’au magasin Dock Side Marine. De l’autre côté de l’Admiralty Bay, la plage Lower Bay est toujours aussi magnifique et peu fréquentée, comparativement à celle de la Princesse Margaret. C’est toujours un plaisir de « beacher » le dinghy sur le sable et de se baigner dans cette eau limpide.

Les Tobago Cays, bénis des Dieux

L’autre paradis n’est accessible que par bateau : les Tobago Cays, bénis des Dieux, où la nature y est jalousement préservée. Un bijou de petites îles isolées, loin de la civilisation et du temps. Du sable fin et blanc, des eaux allant du limpide à toute la gamme de bleus. Nous y avons retrouvé avec grand plaisir les îles de Petit Rameau, Petit Bateau, Baradal, Jamesby et Petit Tabac. Elles jouissent d’un calme incroyable grâce à la grande barrière de corail en forme de fer à cheval (Horse Shoe Reef) qui freine les énormes vagues portées par le vent du large. Ce récif coralien offre beaucoup aux amateurs de plongée en apnée qui ont le loisir d’observer, de près, les tortues et les raies à une dizaine de pieds de profondeur.

Dans cet archipel des Grenadines, nous savourons chaque instant et nous sentons que le temps s’arrête.

 

Auteur : Marlène

Professionnelle en relations publiques et passionnée de voile.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s